Une réaction vestibulomotrice anormale est elle liée avec l’apparition ou la progression de la scoliose

Pialasse JP, Laurendeau S, Descarreaux M, Blouin J, Simoneau M

Med. Hypotheses 2013 Mar;80(3):234-6

PMID: 23265357

Abstract

Les résultats de plusieurs études ont suggéré qu’un dysfonctionnement du tronc cérébral est plus souvent présent chez des adolescents atteints de scoliose idiopathique par rapport aux individus sains. Les noyaux vestibulaires occupent une position de premier plan dans le tronc cérébral. Comme le faisceau vestibulo latéral contrôle les muscles axiaux, l’altération du tronc cérébral au cours de la croissance du corps (c’est à dire, la pré-adolescence et l’adolescence) peut se traduire par l’activation anormale des muscles du tronc et ainsi causer des malformations de la colonne vertébrale permanentes. Nous pensons que la dysfonction vestibulaire peut être observée principalement chez les patients scoliotiques avec une déviation de la colonne vertébrale sévère. Par conséquent, des adolescents atteints de scoliose idiopathique sévère présenteraient des réponses vestibulomotrices anormales par rapport aux individus de même âge en bonne santé et les patients scoliotiques avec une déformation légère. Si cette hypothèse se confirme, cela suggèrerait que la réponse vestibulomotrice anormale peut contribuer à la progression de la courbe. D’autre part, si les patients scoliotiques avec sévérité légère montrent également la réponse vestibulomotrice anormale, cela indiquerait que l’altération vestibulomotrice peut être lié à l’apparition de scoliose, mais n’est pas nécessairement liée à la progression de la courbe. Il serait observé dans ce cas, que, indépendamment de la gravité de la courbe, les patients présenteront des réponses vestibulomotrices anormales. Les causes de ces réponses peuvent être par-exemple, dans certains cas, des anomalies génétiques pouvant conduire à une malformation des canaux semi-circulaires ou la modification du réseau cortical vestibulaire qui pourrait entraîner une scoliose ou la progression de la courbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*